Biodiversité - Tout le monde peut agir !

Le 22/04/2021 0

Biodiversité - Tout le monde peut agir !

Contexte :

 

Les chiffres relatifs à l'érosion de la biodiversité sont toujours plus alarmants. Les populations de vertébrés ont chuté de 68 % entre 1970 et 2016, révèle le nouveau rapport Planète vivante publié ce jeudi 10 septembre par le WWF. Or, les variations de populations d'espèces constituent un indicateur majeur de la santé globale des écosystèmes.

« Soixante-quinze pour cent de la surface terrestre libre de glace a déjà été considérablement altérée, la plupart des océans sont pollués et les zones humides ont perdu plus de 85 % de leur superficie », rapporte l'ONG.

Indice en deçà de la limite inférieure de sécurité

Parmi les indices analysés, figure l'indice « Intégrité de la biodiversité » qui mesure la capacité des écosystèmes à fournir des bénéfices aux populations, ou services écosystémiques. L'indice moyen mondial, établi à 79 %, est bien en deçà de la limite inférieure de sécurité fixée à 90 %. Et il continue de baisser, en particulier en Afrique. Cet indice était déjà très faible dans certaines régions, comme l'Europe occidentale, où les terres sont utilisées de manière intensive depuis très longtemps. « Ce qui laisse supposer que la biodiversité terrestre de la planète est déjà dangereusement compromise », conclut le WWF.

D'autres indicateurs sont tout aussi alarmants. Les études de long terme sur les insectes, qui existent surtout en Europe et en Amérique du Nord, révèlent « une diminution extrêmement rapide, récente et continue du nombres d'insectes, de leur répartition ou de leur poids global ». Le déclin touche également le règne végétal. « Le nombre d'extinctions connues de plantes est deux fois plus élevé que celui des mammifères, des oiseaux et des amphibiens réunis », ajoute l'ONG.

Source : https://www.actu-environnement.com/ae/news/biodiversite-effondrement-menace-securite-alimentaire-rapport-planete-vivante-wwf-36072.php4

 

 

 

 

La biodiversité qu'est-ce que c'est ?

Au sens large, la biodiversité, ou diversité biologique, désigne la variété et la variabilité du monde vivant sous toutes ses formes. Elle est définie plus précisément dans l'article 2 de la Convention sur la diversité biologique comme la « variabilité des organismes vivants de toute origine y compris, entre autres, les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et les complexes écologiques dont ils font partie ; cela comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces ainsi que celle des écosystèmes »3. Selon Robert Barbault, le concept de biodiversité renvoie également à la présence de l'Homme : « l’homme qui la menace, l'homme qui la convoite, l'homme qui en dépend pour un développement durable de ses sociétés »4.

La biodiversité existe à différents niveaux d'organisation interdépendants qui s'emboîtent. Les scientifiques considèrent généralement ces niveaux au nombre de trois : la diversité génétique, la diversité des espèces et la diversité des écosystèmes5,6. À cela s'ajoutent la diversité des interactions à l'intérieur des trois autres niveaux et entre eux, et la diversité fonctionnelle, c'est-à-dire la diversité des caractéristiques fonctionnelles des organismes, indépendamment des espèces auxquelles ils appartiennent7. La biodiversité ne se limite donc pas à la somme des espèces, mais représente l'ensemble des interactions entre les êtres vivants, ainsi qu'avec leur environnement physico-chimique, sur plusieurs niveaux.

  1. La diversité génétique, ou diversité intraspécifique, se définit par la variabilité des gènes au sein d'une même espèce, que ce soit entre les individus ou les populations. La diversité génétique au sein d'une même espèce est essentielle pour lui permettre de s'adapter aux modifications de son environnement par le biais de l'évolution8.
  2. La diversité spécifique, ou diversité interspécifique, est la plus connue car la plus visible. Elle correspond à la diversité des espèces vivantes, unité de base de la systématique, par leur nombre, leur nature et leur abondance.
  3. La diversité écosystémique correspond à la diversité des écosystèmes présents sur Terre qui forment la biosphère. C'est au niveau des écosystèmes que se situe la diversité des interactions des populations naturelles entre elles et avec leur environnement.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Biodiversit%C3%A9

 

 

 

À quoi ça sert :

Les écosystèmes procurent de nombreux services dits services écologiques ou services écosystémiques. Certains étant vitaux pour de nombreuses espèces ou groupes d'espèces (comme la pollinisation), ils sont généralement classés comme bien commun et/ou bien public1.

Les services écosystémiques représentent les bénéfices offerts aux sociétés humaines par les écosystèmes13. L’Évaluation des écosystèmes pour le millénaire distingue quatre catégories de services : les services d’approvisionnement, les services de régulation, les services de soutien, et les services culturels.

  1. les services d'approvisionnement sont les produits tangibles tirés des écosystèmes, comme la nourriture, les combustibles, les matériaux ou les médicaments de santé humaine et vétérinaire (des centaines d'espèces de plantes médicinales, souvent en régression ou menacées d'extinction, synthétisent des molécules qui sont la base de plus de 50 % de tous les médicaments sous ordonnance (Hawkins, 2008) dont 10 parmi les 25 médicaments les plus vendus aux États-Unis12; et selon12 42 % des anticancéreux sont naturels et 34 % semi-naturels12 ; parmi les 30 000 espèces de végétaux supérieures de Chine, 5 000 sont des plantes médicinales12).
  2. les services de régulation sont les avantages intangibles assurés par le bon fonctionnement des écosystèmes, comme la régulation du climat, la régulation des inondations14, la pollinisation ou une diminution du risque de pullulation de pathogènes (pour l'agriculture et la santé humaine, car , les organismes pathogènes feraient en effet plus de ravages lorsque le nombre d’espèces décroît dans le milieu15) ;
  3. les services socioculturels représentent les apports non-matériels de la biodiversité, obtenus à travers la relation qu'entretient l'Homme avec la Nature. Proche du concept d'aménité, ces services renvoient aux aspects esthétiques, spirituels, récréatifs, éducatifs qu'apporte la nature ou encore la source d'inspiration qu'elle représente pour les sociétés humaines ;
  4. les services de soutien ou services de support sont ceux nécessaires à la production de tous les autres services, assurant le bon fonctionnement de la biosphère. Leurs effets touchent indirectement les êtres humains et sont perceptibles sur le long terme. Ces services comprennent par exemple les grands cycles biogéochimiques (de l'eau, du carbone…), la formation des sols ou la production primaire16.

La dépendance des sociétés humaines, et de toute vie sur Terre, à ces services écosystémiques démontre que le bien-être humain est indissociable de la santé des écosystèmes17. Les huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) fixés par l'ONU en 2000, qui visent à améliorer considérablement la condition humaine, soulignent bien les relations existant entre le développement humain et les services écosystémiques18.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Service_%C3%A9cosyst%C3%A9mique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pub espace biodiv fbwww

Quelles solutions je vous propose :

 

Je suis jardinier paysagiste et naturaliste, pour faire simple, je crée et entretien des espaces en m’appuyant sur ce que peux nous fournir la nature environnante afin de sauvegarder et produire une forte biodiversité.
Je vois les espaces de vie comme des écosystèmes et ils sont une partie de la solution au grand problème de l’érosion de la biodiversité.

 

Quels espaces :


Balcons et terrasse

Je vous propose des aménagements simple et agréable à base d’espèces clefs. Exit les végétaux standard de jardinerie. On travaille ensemble sur un choix d’espèces présentes dans l’environnement et pouvant servir de vrai refuge.
Semis d’annuelles et de légumineuse, grands pots et jardinières multi-espèces ornementales et nourricières ou des arbres et arbustes, fruitiers ou patrimoniaux.


Jardins

Un plan d’aménagement à court ou long terme en fonction de sa taille avec des espèces locales, fruitières et adaptés. Des végétaux ornementaux issus de nos écosystèmes. Une gestion en alternance de pelouse et prairie afin de créer divers niveaux de végétations et une multitude de milieux.

Entreprises

Que vous disposiez d’espaces verts, d’un parking, ou simplement d’espaces divers (terrasse, préau, espaces bétonnés), des solutions adaptées peuvent être mise en œuvre avec ou non la participation de vos collaborateurs afin de faire partie de la solution.


Je peux également vous proposez des sorties nature pour apprendre tout en renforçant les liens.


L’échelon de l’entreprise me semble intéressant, car il permet de sensibiliser beaucoup de personnes. C’est aussi un lieu de vie qui mérite d’être positif et agréable.
Vous pouvez intégrer un projet d’aménagement ou de gestion dans votre démarche RSE.


Zones agricoles, mas et domaine

Je vous propose un plan d’ensemble pour agir sur les partis non agricole de votre exploitation ou de votre grande propriété afin de créer un grand écosystème qui apportera également une aide non négligeable à vos cultures.
Je travaille également en partenariat avec un technicien agricole spécialisé en agroécologie qui peut vous proposer des consultations et des protocoles pour vos itinéraires techniques.

 

 

 

 

 

 

Et vous, où en êtes-vous dans votre démarche de sauvegarde de la biodiversité ?

Si vous êtes partant, je vous accompagne dans la gestion et l’aménagement de vos espaces de vie, pour une biodiversité forte et votre bien être.


jardin écologie biodiversité climat pays catalan

Ajouter un commentaire

Anti-spam